LA JOIE

étoile dans la nuit

Il est des joies qui s’évanouissent

Comme un doux parfum et  qui,

Comme certaines étoiles qui

Disparaissent dans la nuit,

Laissent après elles une longue

Trace lumineuse.

 

Jean-Napoléon Vernier

Publié dans citations | Laisser un commentaire

Jésus, sa vie et son ministère – Quels sont ceux qui sont vraiment heureux (36)

vous êtes le sel de la terre

Tout le monde désire être heureux. Conscient de ce fait, Jésus commence son Sermon sur la montagne en expliquant quels sont ceux qui sont vraiment heureux. On imagine facilement que cette introduction capte l’attention de son vaste auditoire. Pour beaucoup, pourtant, ses premières paroles doivent sembler contradictoires.

S’adressant à ses disciples, Jésus débute ainsi : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent (…). Réjouissez-vous en ce jour-là et bondissez de joie, car voici que votre récompense est grande dans le ciel. »

Telle est l’introduction du sermon de Jésus selon ce que rapporte Luc. Mais d’après le récit de Matthieu, Jésus proclame également heureux ceux qui sont doux de caractère, les miséricordieux, ceux qui ont le coeur pur et les pacifiques. S’ils sont heureux, précise Jésus, c’est parce qu’ils hériteront la terre, qu’il leur sera fait miséricorde, qu’ils verront Dieu et qu’ils seront appelés fils de Dieu.

Par être heureux, cependant, Jésus n’entend pas simplement être jovial ou joyeux, comme lorsqu’on s’amuse. Le véritable bonheur est plus profond : il emporte l’idée de contentement, un sentiment de satisfaction dans la vie.

Ainsi, Jésus montre que ceux qui sont vraiment heureux sont des humains qui reconnaissent leurs besoins spirituels, qui sont attristés par leur état de pécheur et en viennent à connaître et à servir Dieu. Alors, même si on les hait ou qu’on les persécute parce qu’ils font la volonté divine, ils sont heureux, car ils savent qu’il plaisent à Dieu et que celui-ci leur accordera la vie éternelle en récompense.

Néanmoins, bien des auditeurs de Jésus, tout comme certains aujourd’hui, croient que ce sont la prospérité et les plaisirs qui rendent une personne heureuse. Sachant qu’il en va autrement, Jésus établit un contraste aui surprend certainement une grand partie de son auditoire :

« Malheur à vous, les riches, car vous avez déjà votre pleine consolation. Malheur à vous, qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim. Malheur à vous, qui riez maintenant, car vous mènerez deuil et vous pleurerez. Malheur, quand tous les hommes disent du bien de vous, car ce sont là les choses que leurs ancêtres faisaient aux faux prophètes. »

Que veut dire Jésus ? Pourquoi ceux qui sont riches, qui recherchent gaiement les plaisirs et qui sont acclamés par les hommes récoltent-ils le malheur ? C’est parce que, lorsqu’une personne possède et chérit ces choses, le service de Dieu, qui seul procure le bonheur véritable, est exclu de sa vie. Cependant, Jésus ne veut pas dire que quelqu’un est heureux simplement parce qu’il est pauvre, affamé ou en deuil. Mais souvent, de telles personnes défavorisées adhèrent aux enseignements de Jésus, et Dieu les bénit en retour en leur donnant d’être vraiment heureuses.

Ensuite, Jésus dit à l’adresse de ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre. » Bien sûr, il ne veut pas dire qu’ils sont du sel au sens littéral. Le sel est un agent de conservation. Il s’en trouve un gros tas près de l’autel, au temple de Javhé, et les prêtres qui officient s’en servent pour saler les offrandes.

Les disciples de Jésus sont « le sel de la terre » en ce qu’ils ont une influence conservatrice sur les gens. Le message qu’ils portent conservera assurément en vie tous ceux qui agiront en conséquence. Il introduira dans leur vie des qualités comme la constance et la fidélité et les gardera d’une éventuelle corruption spirituelle et morale.

« Vous êtes la lumière du monde », affirme Jésus à ses disciples. On ne met pas une lampe sous un panier,mais sur un porte-lampe ; c’est pourquoi Jésus ajoute : « Pareillement, que votre lumière brille devant les hommes. » Ses disciples obéissent à ce conseil en donnant le témoignage en public et en étant de brillants exemples de conduite qui s’harmonise avec les principes de la Bible.

Luc 6:20-26 ; Matthieu 5:3-16.

Publié dans Jésus sa vie et son ministère, Jésus, sa vie et son ministère | Laisser un commentaire

Jésus, sa vie et son ministère – Le célèbre sermon jamais prononcé (35)

sermon12

La scène est l’une des plus mémorables de l’histoire de la Bible : assis sur le flanc d’une colline, Jésus donne son célèbre Sermon sur la montagne. Cela a lieu près de la mer de Galilée, probablement a proximité de Capernaüm. Jésus a passé toute la nuit à prier Dieu, et le lendemain matin il a choisi 12 de ses disciples pour lui servir d’apôtres. Puis, avec eux, il est descendu à cet endroit tout plat de la montagne.

A ce moment, se dira-t-on, Jésus doit être épuisé et veut sans doute dormir un peu. Mais de grandes foules sont venues, certaines de Judée et de Jérusalem, soit de 100 à 110 Kilomètres. D’autres ont fait le voyage depuis la côte nord de la mer, de Tyr et de Sidon. Elles sont venues pour entendre Jésus et être guéries de leurs maladies. Quelques personnes sont même harcelées par des démons.

Lorsque Jésus descend, les malades s’approchent de lui pour le toucher, et il les guérit. Ensuite, il semble que Jésus grimpe vers un endroit plus élevé de la montagne. Là, il s’assoit et commence à enseigner les foules qui sont éparpillées dans un endroit tout plat, devant lui. Rendez-vous compte ! Maintenant plus un seul membre de tout cet auditoire ne souffre d’une infirmité.

Les gens sont avides d’entendre l’enseignant capable d’accomplir ces miracles étonnants. Cependant, Jésus prononce avant tout son sermon pour ses disciples, lesquels sont probablement rassemblés plus près de lui. Mais pour que nous puissions en profiter aussi, Matthieu et Luc ont tous deux rapporté ce sermon.

Le compte-rendu du sermon établi par Matthieu est environ quatre fois plus long que celui de Luc. En outre, certaines parties rapportées par Matthieu sont présentées par Luc comme si Jésus les avait dites en une autre occasion au cours de son ministère, comme on s’en aperçoit en comparant 6:9-13 avec Luc 11:1-4, et Matthieu 6:25-34 avec Luc 12:22-31. Toutefois, cela ne doit pas nous surprendre. A l’évidence, Jésus a enseigné les mêmes choses plus d’une fois, et Luc  préféré rapporter certains de ces enseignements dans des contextes différents. 

Si le sermon de Jésus est si précieux, c’est non seulement à cause de la profondeur des pensées spirituelles qu’il contient, mais aussi en raison de la simplicité et de la clarté avec lesquelles Jésus a exposé ces vérités. Il s’est basé sur des faits courants et a parlé de choses familières au peuple, de sorte que tous ceux qui cherchaient à mieux suivre les voies de Dieu pouvaient comprendre ses ides sans peine. Par la suite, nous examinerons certaines des choses qu’il a dites.

Luc 6:12-20 ; Matthieu 5: 1, 2.

Publié dans Jésus sa vie et son ministère, Jésus, sa vie et son ministère | Laisser un commentaire

Jésus, sa vie et son ministère – Jésus choisit ses apôtres (34)

jesus-et-12apotresCela fait environ un an et demi que Jean le Baptiseur a présenté Jésus comme l’Agneau de Dieu et que Jésus a commencé son ministère public. Depuis lors, André, Simon Pierre, Jean et peut-être Jacques (le frère de Jean), ainsi que Philippe et Nathanaël (aussi appelé Barthélémy), sont devenus ses premiers disciples. Après cela, de nombreux autres se sont joints à eux pour suivre le Christ.

Jésus est maintenant prêt à choisir ses apôtres. Ils seront ses proches collaborateurs et recevront une formation spéciale. mais avant de les choisir, Jésus part dans la montagne et passe toute une nuit en prière, demandant sans doute à Dieu sagesse et bénédiction. Le lendemain matin, il appelle tous ses disciples et en sélectionne douze. Toutefois, comme ceux-ci continueront à être les élèves de Jésus, les Écritures les appellent toujours disciples.

Jésus choisit les six mentionnés plus haut qui étaient devenus ses premiers disciples. Il prend également Matthieu, qu’il est allé chercher au bureau des impôts. Les cinq autres qu’il désigne sont Judas (appelé Thaddée), Judas Iscariote, Simon le Cananite, Thomas et Jacques, le fils d’Alphée. Ce Jacques est aussi appelé Jacques le mineur, peut-être pour le distingue de l’autre apôtre qui porte le même nom.

Ces douze hommes fréquentent déjà Jésus depuis un certain temps, et Jésus les connaît bien. En fait, certains sont de sa propre parenté. Jacques et son frère Jean sont sans doute les cousins germains de Jésus. Il est probable qu’Alphée soit le frère de Joseph, père adoptif de Jésus. Dans ce cas, le fils d’Alphée, l’apôtre Jacques, serait également le cousin de Jésus.

Jésus, bien sûr, se souvenait sans difficulté du nom de ses apôtres. Et vous, vous en souvenez-vous ? Rappelez-vous simplement qu’il y a deux Simon, deux Jacques et deux Judas, que Simon a un frère nommé André, et que Jacques a un frère prénommé Jean. Ainsi, vous pouvez déjà retenir le nom de huit apôtres. Parmi les quatre autres, on trouve un collecteur d’impôts (Matthieu), un apôtre qui a plus tard douté (Thomas), un autre qui se trouvait sous un arbre quand Jésus l’a appelé (Nathanaël) et l’ami de ce dernier, Philippe.

Onze apôtres viennent de Galilée, comme Jésus. Nathanaël est de Cana. Philippe, Pierre et André sont originaires de Bethsaïda. Toutefois, Pierre et André ont plus tard habité Capernaüm, ville où, semble-t-il, Matthieu vivait également. Jacques et Jean étaient des pêcheurs, et eux aussi résidaient probablement à Capernaüm ou dans ses environs. Judas Iscariote, qui plus tard livra Jésus, serait le seul apôtre originaire de Judée.

Marc 3:13-19 ; Luc 6: 12-16.

Publié dans Jésus sa vie et son ministère, Jésus, sa vie et son ministère | Laisser un commentaire

SANANDA – ASHTAR : mise au point

Depuis 2006, date à laquelle j’ai acquis mon ordinateur, j’ai eu connaissance d’une médium qui parlait de Sananda, je lui ai demandé « qui est Sananda ? » elle me répond « c’est le nouveau nom de Jésus – Christ Cosmique Jésus SANANDA » euh ! Auparavant, je n’avais jamais entendu dire que Jésus avait un nouveau nom « Sananda »…Je dois dire que j’étais étonnée et n’y ai pas vraiment cru, ma petite voix intérieure, me disant non, non… d’ailleurs elle m’a bien raconté que des conneries celle-là, ça commençait bien, après une amie m’envoie sur un site « loi de l’attraction et tous les détraqués qui vont avec… » même genre, en aussi GROS. J’ai eu ma part de débilités auxquelles je ne croyais pas réellement, mais me laissant conter fleurette, c’était tellement bien leur loi de l’attraction, tu demandes, tu as, mais bien sûr il ne faut pas demander n’importe comment… surtout ne pas être négatif…. Ça se complique ! Mais bon j’en ai tiré une bonne leçon et j’ai dit stop à tous ces fous furieux ou folles furieuses, détraquées des neurones…

Que dit-on au sujet de ce SANANDA, eh bien tous les news-âgeux, nous disent que c’est Jésus, trêve de balivernes, Jésus ne s’appelle pas SANANDA, c’est donc un faux dieu et certaines personnes disent qu’elles le canalisent… Je vous assure fuyez cela, ça va vous entraîner dans des trucs pas très saints, pas très clairs… Quand on voit les personnes qui disent « canaliser » ses entités, elles ne paraissent pas saines du tout, ni de corps, ni d’esprit… il y a toujours de l’argent là derrière, la spiritualité payante, n’est que business… je vous rassure :

la spiritualité est gratuite

Ne vous laissez pas duper par ses faux « anges » ou « archanges » soi-disant venant d’autres galaxies, en soucoupes volantes, ils viennent nous mettre des implants… LOL     si si une certaine L.Marie vous en parle très bien et tant d’autres personnes qui font un business du tonnerre avec ces nouveaux paradigmes (oui aussi nouveau mot à la mode : représentation du monde, modèle cohérent,idéologie)

Voici le fameux Sananda (qui n’a rien à voir avec notre Christ Jésus), un démon déguisé en ange de lumière (satanique). Lorsque les médiums des religions New Age communiquent avec ce mauvais esprit qui dit être un des maîtres de la dimension mystique, voilà l’image de lui qu’il leur met dans le mental.

sananda

Il dit s’appeler Sananda Emmanuel et se fait appeler Jésus.

Sananda a l’illumination mystique, il est un des dieux (démons) de la religion New Age.

Il y a beaucoup de personnes qui communiquent avec ces anges déchus, entr’autre Monique Mathieu, D. Vandenbergue que l’on voit sans arrêt sur you tube, ne pas prêter crédit à toutes ces conneries venues d’on ne sait où, du New-âge !  Ecoutez sa vidéo… rire

https://www.youtube.com/watch?v=kkfw8Zea7Us

 

Que dire de cet Ashtar… Si vous regardez toutes ses vidéos, je pense que vous penserez comme moi

Ashtar Sheran, qui se proclame être le commandant en chef des forces armées de la Confédération Galactique, dit prendre ses ordres de Sananda (d’après la doctrine new age, Sananda est l’âme qui s’est incarnée sur terre sous le nom de Jésus), qui lui-même prend ses ordres de Maitreya. Maitreya ne serait alors qu’un des nombreux prête-noms servant à dissimuler « Le Rebel »: Iblis/Satan.

Alors là c’est bon… STOP ! j’ai un peu regardé et écouté certaines canalisations, je dis faut arrêter, je reçois tous les jours dans mes mails des trucs dans ce genre-là, et tous les blogs, les groupes, les séminaires, mais tout est payant, tiens un autre que j’ai trouvé, il vous guérit avec toutes les flammes, les 12 rayons sacré, ils vous nettoient de A à Z. Ils sont légions je vous dis….. (aussi payant, sortez la carte bleue, aie aie)

http://www.les12rayonssacres.com/2017/04/le-programme-de-purification-accelere-du-karma-de-nos-vies-anterieures.html

Voilà, je vous mets au courant, après vous faites ce que vous voulez…


 

Publié dans Actualités et politique | Laisser un commentaire

Jésus, sa vie et son ministère – Il accomplit une prophétie d’Esaïe (33)

jésus prêche en galilée

Ayant appris que les Pharisiens et des partisans d’Hérode projettent de le tuer, Jésus se retire vers la mer de Galilée avec ses disciples. Là, des foules nombreuses viennent à lui depuis toute la Palestine, et même d’au delà des frontières. Jésus guérit beaucoup de gens, si bien que tous ceux qui sont atteints de maladies graves se pressent pour le toucher.

Devant cette si grande affluence, Jésus demande à ses disciples de tenir en permanence une barque à sa disposition. En s’éloignant du rivage, il peut éviter d’être pressé par les foules. Il peut les enseigner depuis l’embarcation ou encore se diriger d’un endroit de la rive à un autre pour aider les gens qui s’y trouvent.

Le disciple Matthieu fait remarquer que l’activité de Jésus réalise « ce qui avait été prononcé par l’entremise d’Esaïe le prophète ». Puis, il cite textuellement la prophétie que Jésus accomplit, savoir :

« Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé, que mon âme agrée ! Je mettrai mon esprit sur lui, et il fera clairement comprendre aux nations ce qu’est la justice. Il ne fera point de querelles ni de cris, et nul n’entendra sa voix dans les grandes artères. Il n’écrasera pas le roseau froissé, et il n’éteindra pas la mèche de lin qui fume, jusqu’à ce qu’il envoie la justice avec succès. Oui, les nations espéreront en son nom. »

Jésus est évidemment le serviteur bien-aimé que Dieu agrée. Il fait clairement comprendre ce qu’est la vraie justice, laquelle est obscurcie par les traditions des fausses religions. En effet, parce qu’ils font une application erronée de la loi de Dieu, les Pharisiens ne viendraient même pas en aide à un malade le jour du sabbat ! Aussi, faisant clairement comprendre ce qu’est la vraie justice, Jésus délivre ses auditeurs du joug des traditions injustes ; c’est pourquoi les chefs religieux vont essayer de le tuer.

‘Il ne sera pas de querelles ni n’élèvera la voix de façon à être entendu dans les grandes artères.’ Que faut-il comprendre par là ? Eh bien, quand Jésus guérit des personnes, il ‘les enjoint sévèrement de ne pas le manifester’. Il ne veut pas faire l’objet d’une publicité tapageuse dans les rues ni alimenter une rumeur exagérée qui serait déformée en passant de bouche à oreille.

Par ailleurs, Jésus apporte son message de réconfort aux gens qui, figurément parlant, sont des roseaux froissés, pliés et foulés aux pieds. Ils ressemblent à une mèche de lin qui fume, dont la dernière étincelle de vie à été presque éteinte. Jésus n’écrase pas le roseau froissé ni ne souffle la flamme vacillant du lin. Au contraire, avec tendresse et amour, il sait s’y prendre pour élever les humbles. Jésus est vraiment celui en qui les nations peuvent espérer !

Matthieu 12:15-21 ; Marc 3:7-12 ; Esaïe 42:1-4.

Publié dans Jésus sa vie et son ministère, Jésus, sa vie et son ministère | Laisser un commentaire

Jésus, sa vie et son ministère – Qu’est-il permis de faire pendant le sabbat ? (32)

jesus_releve

Un autre jour de sabbat, Jésus entre dans une synagogue près de la mer de Galilée. Il y a là un homme dont la main droite est desséchée. Les scribes et les Pharisiens épient Jésus pour voir s’il va guérir cet homme. Finalement, ils lui demandent : « Est-il permis de faire une guérison pendant le sabbat ? »

Les chefs religieux juifs pensent que l’on n’a pas le droit de guérir une personne malade pendant le sabbat seulement si sa vie est en danger. Ils enseignent par exemple que durant le sabbat il est interdit de remettre un os ou de bander une entorse. Si donc les scribes et les Pharisiens interrogent Jésus, c’est afin de pouvoir l’accuser.

Cependant, Jésus connaît leurs raisonnements. En même temps, il se rend compte qu’ils ont adopté un point de vue excessif et contraire aux Écritures sur ce qui constitue une violation de la loi interdisant tout travail pendant le sabbat. Aussi, Jésus provoque-t-il une confrontation entre ces chefs religieux et lui, en ordonnant à l’homme dont la main est desséchée : « Lève-toi et viens au milieu. »

Jésus se tourne alors vers les scribes et les Pharisiens et leur dit : « Quel est parmi vous l’homme qui, n’ayant qu’une brebis, si celle-ci vient à tomber dans une fosse pendant le sabbat, ne la saisira pas pour l’en retirer ? » Puisqu’une brebis représente un certain placement, ils ne la laisseraient pas dans la fosse jusqu’au lendemain, car elle risquerait d’en pâtir et de perdre de sa valeur. En outre, les Écritures déclarent : »Le juste prend soin de l’âme de son animal domestique. »

Établissant un parallèle, Jésus poursuit en disant : « Or, combien un homme vaut plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire quelque chose de beau pendant le sabbat. » Incapables de réfuter un raisonnement aussi logique qui dénote tant de compassion, les chefs religieux gardent le silence.

Tout aussi indigné que peiné de leur stupidité obstinée, Jésus promène son regard sur eux. Il dit alors à l’homme malade : « Tends ta main. » Ce dernier la tend, et sa main est guérie.

Au lieu de se réjouir de cette guérison, les Pharisiens, voulant tuer Jésus, sortent et se mettent aussitôt à conspirer avec les partisans d’Hérode. Ces derniers forment un parti politique qui semble également compter en son sein des Sadducéens. D’ordinaire, les Hérodiens se déclarent ouvertement opposés aux Pharisiens, mais cette fois ils s’unissent solidement à eux pour s’opposer à Jésus.12

Mathieu 12:9-14 ; Marc 3:1-6 ; Luc 6:6-11 ; Proverbes 12:10 ; Exode 20:8-10.


 

Publié dans Jésus sa vie et son ministère, Jésus, sa vie et son ministère | Laisser un commentaire